21/12/2008

- Pas de pose pendant la pause.

Llow081220TPisaCarrelage
Les carreleurs sont venus deux jours de suite. Enfin, deux demis jours. Mais pas les carrelages !
Ils ont été livrés juste avant le départ en vacance des ouvriers. Plusieurs boîtes étaient intactes, et certains carrelages utilisables ... (ben oui, j'exagère un peu !).
On se prend à rêver à la remise qui pourrait être consentie aux clients, sans les incroyables gaspillages.

 

Enfin, tout cela va peut-être changer, à cause de (grâce à ?) cette crise financière ! Les gens semblent devenir intelligents.

 

Voici les carrelages prêts à être posés ... l'année prochaine

14:32 Écrit par gambas dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

14/12/2008

- La vie en rose.

Llow081213TPxav2
Voici le plafond de la buanderie du rez de la 3° maison. Il est enduit d’un enduit d’accrochage du plafonnage, rugueux et rose. Mais voilà : cette pièce servira de petit atelier et NE doit PAS être plafonnée. Je ne sais quelle solution va m’être proposée, mais il est évidement hors de question de laisser les choses dans cet état, nous voulons retrouver les hourdis lisses et blancs (gris).

A noter que les mêmes pièces des deux premières maisons (dont nous ne ferons pas des buanderies, ni des ateliers, mais des chambres supplémentaires) ont, elles, été plafonnées par l’erreur du même sous-traitant (par ailleurs très compétent, me semble-t-il). Nous avons accepté de prendre en charge directement avec le plafonneur (à prix spécial) ce travail qu’un ami devait réaliser gratuitement.

Il est assez surréaliste de constater que des professionnels, qui sont payés au m², ne consultent pas (ou ne possèdent pas)  de plan ou de bon de commande avant de foncer.

11:36 Écrit par gambas dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/12/2008

- Pas de supplément, mais des rallonges.

LlowLlow081210TPisaChape2
Après la mise à niveau de l’isolation, voici l’arrivée des chapistes et de leur machinerie.

Et, évidemment, ils ont besoin de courant.
Je suis sensé fournir l’eau au chantier. Pas l’électricité. Chaque équipe possède son groupe électrogène, m’avait-on dit lors de la réunion préliminaire. Mais personne ne veut l’employer.

Les maçons ont d’abord demandé de brancher leur radio. Puis le treuil. Puis les foreuses …
Puis les sous-traitants et les équipes TP ont raccordé les différents outils, machines et spots de 500, 1.000 ou 2.000 watts. Et maintenant un canon à chaleur ! De 7h00 à 16h00 (à 20h00 pour les plafonneurs), de multiples prises (j’ai dénombré jusqu’à 4 enrouleurs, généralement à ¼ déroulés) sont branchés sur la rallonge fournie.

Les fréquents  sauts du compteur, des fusibles et du différentiel  n’ont donc rien d’étonnant. Ni les pertes de données des quelques ordinateurs fonctionnant pour nos 2 entreprises et les études des enfants. En semaine, nous n’osons plus employer que les portables !

Je n’ose imaginer le montant de la future régularisation de Lampiris !

Enfin, je préfère devoir prêter des rallonges électriques que payer des rallonges de factures.

15:22 Écrit par gambas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

- Et voilà l'travail

Dès hier soir, le sous-traitant est venu rectifier l'erreur d'épaisseur de la chape isolante.
Il semble qu'une défaillance de l'appareillage ait causé un mélange inadéquat des composants, faisant "fondre" la mousse de polyuréthane(?)Llow081209TPCHAPEisa

08:37 Écrit par gambas dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/12/2008

- Mince, alors !

Llow081209TPisaChapIsol1
Projection, en mon absence, de la chape isolante de 5 cm en polyuréthane.

A mon retour en fin de matinée, la première maison étant terminée, le sous-traitant était parti.

Un rapide contrôle s’avère bien utile : les 5 cm mesurent (sur ± 2 ou 3 m²) moins de 20 mm ! (dans une seule pièce).

J’ai vraiment intérêt à contrôler au fur et à mesure : la firme chargée de poser la chape supérieure a déposé son matériel ce soir afin de recouvrir le polyuréthane dès demain matin. Essayez de contrôler, après cela.

Le chef de chantier, prévenu par mes soins, va évidement faire corriger cette malfaçon.

Llow081209TPisaCHAPE

17:34 Écrit par gambas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/12/2008

- Un capuccino ?

Llow081204TPpi1

14:45 Écrit par gambas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |