03/09/2008

- Deus ex machina.

Mardi 2 septembre 2008

 

Je ne souhaite pas que le terrassier de TP sévisse à nouveau sur notre chantier (TP me crédite les heures prévues au cahier des charges et non prestées par ce sous-traitant).

Nous trouvons donc un transporteur sérieux pour évacuer les terres excédentaires (± 50 camions).


Coup de chance: à moins de 2 Km, un chantier autorise le déchargement gratuit de bon remblai.


Restait à louer une machine ... et à s'en servir.

In extrémis, je sors mon joker: mon ami Guy, champion du monde des opérateurs liégeois, prend les joysticks.


En fin de journée, il ne restera que les déchets de bois et de maçonnerie, refusés par le chantier de destination.

Llow080902Guy2

 

llow080902TP1

09:46 Écrit par gambas dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Plus de talus alors?
Jérémy ne devait pas être très content hihi

Écrit par : Jonathan | 14/09/2008

Bonjour.
Mon fils envisage de confier la construction de sa maison à Thomas et Piron.
J'ai visité un chantier en cours et j'ai interpellé, comme vous, par la mise en oeuvre très peu conforme aux impositions du fabriquant, de l'isolation des murs.
La "goûte d'eau" des crochets se retrouvant à l'intérieur du polyuréthane !!
Ils possédaient les "pastilles" de maintien mais ne les plaçaient pas !!!
D'autre part j'ai également été choqué par les fameux coups de scie dans les dits panneaux.
J'aurais aimé savoir comment vous aviez résolu ce problème. En effet l'architecte de T&P semble dire que cela n'est pas possible en montant les murs (intérieurs et extérieurs) simultanément depuis l'intérieur de la maison sans échafaudages.
D'avance je vous en remercie.

Écrit par : Quaglia | 08/04/2011

Les commentaires sont fermés.