25/07/2008

- C' ès-st-â coûr dè pî dè meur qu'on veût lès maçons..


dimanche 13 juillet 2008

C'est au coeur du pied du mur qu'on voit le maçon.

LLow080714EurowallPNG
LLow080714Eurowall2PNG


LLow080714tp (2)


Aujourd'hui, en l'absence des maçons et avant les intempéries annoncées, nous avons protégé les murs creux de la pluie. Comme le recommande le fabriquant de panneaux.

Comme nous pouvons tant bien que mal abriter nous-même l'isolant, je n' embête pas les ouvriers avec ça. Ils ont déjà accepté de placer les agrafes et de ne plus pourfendre les panneaux de grands traits de scie. Ils ont ainsi pu cesser de plier les crochets de mur jusqu'à faire toucher, voire pénétrer les casse-goutte dans les panneaux pour les accoler sommairement aux blocs (ce qui dirigeait l'eau dans la mousse, alors que leur raison d'être, c'est de l'en éloigner).

Maintenant, le travail est propre et le résultat probablement comparable à la méthode préconisée, bien que très différente. C'est avec le bon sens des hommes à la truelle que j'ai négocié.

(Quand j'ai signalé ces libertés prises avec les "règles de l'art", l'argument unique et définitif a été : "c'est le système Thomas-Piron").

Notez que' avec la même justification, TP pourrait supprimer un jour 50% du ciment, pour encore gagner du temps, donc de l'argent.   Hééééé , c'est peut-être déjà le cas ...
Non, je plaisante: le mélange prêt à l'emploi est stocké dans un silo. Et tous les matériaux sont de marques renommées et de toute première qualité.

18:56 Écrit par gambas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.